Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog

Le langage au‐delà des mots

DSC03845Femmes peruviennes

Les scientifiques ont coutume de dire que la différence majeure entre l'animal - plus précisément le singe - et l'homme est le langage, ce pouvoir de nommer tout ce qui nous entoure.
Mais le langage ce n'est pas seulement parler avec des mots car le corps s'exprime également. Les expressions de visage, les mimiques, les réactions, tout cela fait partie du langage corporel. Qui, lors d'un examen oral ne s'est-il jamais retrouvé remuant les mains à cause du stress ? L'interlocuteur peut avoir l'air sûr de lui dans sa manière de parler avec la bouche mais en analysant d'un peu plus près, son corps le trahi. Un sourire de joie, des larmes de tristesse, de grands yeux écarquillés de surprise… Toutes ces réactions ne sont autres que le corps qui parle.
Le corps humain est une perle. Le langage corporel permet de communiquer avec des personnes parlant une autre langue en partageant des moments comme cuisiner, balader, peindre… des moments de joie ou de tristesse. J'ai souvent entendu parler de la « barrière de la langue » Faux ! « Barrière » pour celui qui le veut mais avec un peu d'effort et de bonne volonté il n'est pas si difficile de comprendre l'étranger qui nous fait face.
Dans cette société où nous évoluons et où tous essayent de tout nommer il y a des choses bien au-delà des mots et des émotions. Cette volonté de donner des noms à tout n'est autre le désir de tout comprendre et donc de tout contrôler. Mais allons un peu plus loin que le visible et le palpable qui serait une autre dimension. Cette « autre dimension » est une expérience accessible avec l'adrénaline, les sentiments très forts ou encore les drogues. D'un point de vue un peu plus concret, cette « autre dimension » se manifeste par exemple lorsque nous essayons de décrire une expérience forte à quelqu'un, comme le saut en parachute. Les mots ne nous viennent pas directement à la bouche, on a beau essayer de décrire le plus précisément possible cette expérience, l'interlocuteur ne pourra s'en faire qu'une idée, il ne pourra jamais la ressentir comme vous vous l'avez ressenti. Parce que cette autre dimension, vous seul l'avez vécu.
Quelques petites anecdotes et exemples. Je suis partie seule, en Amérique du sud, sans parler un mot d'espagnol. J'ai rencontré mon copain, avec qui, à l'époque, je ne pouvais pas parler mais avec qui j'ai senti une énergie forte, avec qui j'ai partagé des moments de joie intense, en cuisinant, regardant un coucher de soleil. Les mots n'étaient pas nécessaires.
En Quechua, la langue nationale péruvienne, il n'existe pas de traduction à « ami » et « je t'aime mon amour » car l'ami, en Quechua, est « frère » et le « je t'aime » à son compagnon inclu déjà le « mon amour ».


Comment rendre votre entreprise mémorable ?
 

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Newsletter

Au sujet de La Factory

La Factory est l'un des plus anciens webzines de la planète avec nombre de refondations au fil des années. La partie "journal' est réalisée par des ami-associés-journalistes qui se partageront les bénéfices. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre, quelle que soit votre spécialité. Notre second projet ? changer le monde. La plateforme de blog, dépourvue de publicité et strictement à but non lucratif doit regrouper des milliers de bloggeurs exclusivement de gauche progressiste, du monde entier et dans toutes les langues.