Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog

Buenos Aires, capitale de détente

Buenos Aires, capitale de détente

Buenos Aires. C'est son ambiguïté qui la rend si belle. Immense, elle compte plus de 10 millions d'habitants répartis sur 202 km2. Donc la population est dense mais les routes et trottoirs sont larges ce qui permet de se déplacer sans se sentir étouffé. Malgré cette concentration importante de véhicules et passants la ville est calme, c'est certainement grâce à la mentalité argentine "doucement le matin, pas trop vite l'après-midi".

Au printemps Buenos Aires a un air de carte postale. Les Jacarandas sont fleuris et parfois, sous la brise, perdent leurs fleurs, laissant ainsi un magnifique par terre violet. Ils sont admirables partout car la ville compte de nombreux parcs. Ces espaces sont très appréciés par les Argentins qui aiment s'y prélasser ou encore jouer de la musique.Les Argentins sont très agréables et n'hésitent pas à rendre service dès qu'ils le peuvent. Cet esprit d'entre aide, de partage et de bonne humeur se ressent notamment à travers les amoureux qui occupent les bancs et espaces verts de la capitale. L'amour et la sensualité se retrouvent également dans la fameuse danse du tango, née aux portes des bordels argentins, lorsque les hommes attendaient que ce soit leur tour.Un grand nombre d'Argentin est tatoué et percés ! Le seul inconvénient est la barrière de la langue car la plupart d'entre eux ne parle qu'espagnol.

Sur le plan économique, le port de Buenos Aires joue un rôle majeur. Il relie l'Argentine au Brésil, au Paraguay et à l'Uruguay et permet le transport de marchandises telles que la viande, les produits laitiers, le cuir, la laine ou encore le lin.A Buenos Aires toutes les personnes de toutes catégories sociales sont mélangées avec des gens aisés dans une rue et des très pauvres deux pâtés de maison plus loin. C'est une ville magnifique mais qui conserve certains mauvais attraits de capitale.

Le bout du monde à tout prix
Le carnet de campagne d'Abysse (n°25)

Related Posts

 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
Type the text presented in the image below

Abous Us

La Factory is one of the oldest Webzines of the world. It was refunded often since is creation. It is a collectivist website where each one proposes subjects to the community. We refuse any useless work : no publication director, no editor-in-chief, no editorial assistant... The whole turnover is for the journalists. We accepte only professionals writers or people with a real writing quality. You can join us if so.

Newsletter