Search - Minitek Discussions
Search - EasyDiscuss
Search - Ignite Gallery
Search - Categories
Search - Contacts
Search - Content
Search - News Feeds
Search - Web Links
Search - Tags
Search - Easy Blog

L'art de faire du stop Épisode 2 : Rester proche des villes

L'art de faire du stop Épisode 2 : Rester proche des villes

Je me sens si petite. La seule route qui soit, la route 40, est interminable, seuls quelques véhicules passent par là, de temps en temps. Il n'y a aucun bruit, mis à part le grondement sourd des montagnes. Alors que je marche encore, un renard allongé dans l'herbe me fixe, magnifique avec le bout de sa queue blanche. Il n'a pas peur, moi si, un peu. T'es tu déjà retrouvé seul face à l'immensité du monde et de la nature ?

Ce jour là j'ai décidé de continuer tout mon voyage en Argentine et au Chili en stop. Après avoir vécu cette expérience magique d'être seule, toute petite, au milieu de la pampa c'est-à-dire au milieu de rien. Le paysage est plat, le soleil plombant, le vent vient rafraichir l'air mais m'empêche également de marcher par moment. Je pose mon sac, danse et chante à tue tête, personne a des kilomètres à la ronde pour me blâmer si la pluie se met à tomber.
A 11 heures je prends la route. Cette fois ci c'est un volontaire qui travaille à l'hostel où je dormais qui a fait ma pancarte : Perito Moreno. Chaque lettre est tracée à la craie, de couleurs différentes. Ma destination se trouve à 586 kilomètres de mon point de départ, El chalten. Même si c'est loin, c'est plus efficace d'écrire la ville d'arrivée que les villes intermédiaires. Perito Moreno porte à confusion car je dois parcourir 90 kilomètres avant d'arriver à la route 40 qui se sépare en deux, d'un côté le sud et de l'autre le nord. Problème il existe Perito Moreno le glacier, à El Calafate, au sud et la ville où je souhaite me rendre au nord.

Après une heure de marche un 4X4 s'arrête et j'embarque à l'arrière. C'est parti pour une heure de route, cheveux au vent. Le paysage montagneux défile autour de moi, gigantesque. Le jeune couple me dépose à l'intersection de la route 40, j'attends quinze minutes et un père de famille propose de m'amener à 35 kilomètres de là, à Tres Lagos. En arrivant il me montre sa maison et m'offre le gite et le couvert. Je refuse gentiment car il me reste encore environ 465 kilomètres à parcourir et qu'il est déjà 13 heures. Je me remet donc en route.
Sur mon chemin je croise un renard, allongé. Il me regarde paisiblement et ne semble pas avoir peur. Son pelage roux marron se confond avec la couleur des pierres aux alentours mais sa queue blanche le rend facilement repérable. Le vent souffle très fort et me fatigue, je m'arrête et attends pendant deux heures durant lesquelles seulement quatre voitures passent. Je réalise alors que si le stop ne fonctionne pas ici je vais devoir remarcher jusqu'à Tres Lagos. J'en conclue qu'il est préférable d'attendre à la sortie des villes plutôt que de marcher. C'est la dernière de ces quatre voitures, chargée d'une famille venue d'Ushuaia, qui me prend. Une famille extraordinaire qui m'amène jusqu'à Perito Moreno. Arrivés à minuit, on cherche un endroit où dormir.

Mon voyage est terminé pour aujourd'hui mais continuera avec eux demain.

Macron et le colonialisme: les indignés sonnent cr...
Land Rover Discovery, s’aventurer dans l’inconnu
 

Comments (0)

There are no comments posted here yet

Leave your comments

Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Attachments (0 / 3)
Share Your Location
Type the text presented in the image below

Newsletter

A proposito di La Factory

La Factory è uno dei più vecchi webzine del mondo con numerose rifondazioni durante gli anni. Si tratta di un sito collettivo dove ciascuno propone i propri articoli alla comunità. Rifiutiamo i ruoli inutili : nessun direttore della pubblicazione, caporedattore, segretario di redazione... L'integralità dei benefici va direttamente nella tasca dei giornalisti. Accettiamo solo contributori professionisti o dalle qualità redazionali certe. Se è il tuo caso, benvenuto fra noi!